Qu'est ce qu'un emballage écologique

 
 

 
Quelle que soit sa forme, ou la matière avec laquelle il est fabriqué, l'emballage a pour fonction principale de protéger le produit contre toute agression éventuelle, principalement due à l'action d'agents extérieurs. De plus, il permet d'assurer dans les conditions optimales les différentes opérations logistiques sur le produit (manutentions, transport et stockage).
 
L'emballage, autrement nommé packaging, se répartit en trois catégories : l'emballage primaire (ou conditionnement) qui constitue l'enveloppe matérielle au contact direct du produit, l'emballage secondaire qui entoure le conditionnement et qui permet de regrouper les produits en unité d'achat, et enfin l'emballage tertiaire dont le but est de regrouper les produits en unités de livraison. Ainsi la notion d'emballage est très complexe et peut se manifester selon diverses formes : les cartons, le calage, les films de palettisation, etc

Suivant les trois types d'emballages cités précédemment, plusieurs fonctions s'entremêlent. Tout d'abord, le conditionnement doit contenir et protéger le produit contre tous types d'agressions externes afin de préserver sa qualité et d'assurer sa conservation. Ensuite il doit permettre d'informer le consommateur sur le produit qu'il contient, notamment concernant les allergènes, les informations nutritionnelles, les méthodes de conservation, etc. L'emballage doit aussi promouvoir son contenu pour inciter les clients à l'acheter ; le design doit servir à définir l'univers du produit pour qu'il n'y ait pas de confusion possible sur la nature du contenu et il doit être captivant. Une autre fonction importante est de faciliter l'usage du produit, car l'emballage doit rendre service. La boîte peut par exemple présenter un bec verseur, le bouchon devient doseur, le bidon offre une poignée, la barquette passe au four à micro-ondes et devient une assiette, etc. La sixième particularité du packaging est de défendre le consommateur en garantissant son inviolabilité pour éviter les fraudes et tout type de contamination. Par ailleurs, il doit aussi être facilement transportable et stockable, que ce soit par le grossiste, le détaillant ou par le client. Enfin l'emballage doit être créé de façon à préserver l'environnement et doit être valorisable pour minimiser son impact sur l'environnement. On parle alors d'écoconception des emballages.

Abordons justement maintenant ce sujet. L'écoconception est un terme désignant la volonté de concevoir des produits en respectant les principes du développement durable. Il s'agit d'une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit sur l'environnement sur l'ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d'usage. L'analyse du cycle de vie prend en considération les aspects environnementaux liés à la conception du produit depuis l'extraction des matières premières ou l'utilisation de matières recyclées jusqu'au transport du produit, son utilisation et sa fin de vie (recyclage, réutilisation ou autre valorisation).

Bien que l'emballage soit un mal nécessaire dans notre vie quotidienne, il est possible aujourd'hui de le supprimer sinon de le réduire, de le réutiliser et de le rendre encore plus intelligent et plus performant pour notre bien et celui de notre planète. Ainsi si nous reliions les deux sujets étudiés précédemment, nous pourrions dire qu'un emballage écologique se qualifie par sa capacité à respecter au mieux l'environnement du début de sa conception jusqu'à sa fin de vie. L'idéal est donc de le fabriquer à partir de ressources naturelles renouvelables, localement (avec le moins de transport possible), sans polluer l'air, l'eau ou le sol et dont l'utilisation quotidienne ne nuit ni à la planète ni à la santé. Cela peut passer par l'utilisation de matériaux recyclables pour le fabriquer, par sa recyclabilité à la fin de son utilisation, par sa biodégradabilité ou encore par sa réutilisation en tant que matériau de seconde vie.

Par ailleurs, si cela n'est pas encore faisable pour certains types d'utilisations, notamment à cause de la fragilité parfois plus élevée des matériaux éco-conçus, nous pouvons admettre dans les termes « emballage écologique » les produits pensés dans le but de réduire la masse et l'utilisation de matériaux polluants utilisés. C'est par exemple le cas pour le SANSTRAP qui a été crée dans l'objectif de réduire la quantité de plastique utilisé lors de la palettisation, notamment en comparaison au filmage complet de la palette.